Services de santé au travail interentreprises: TPE et PME, DES CONSEILS EXPERTS POUR LA SANTE

Pourquoi ces irritations cutanées ? Les gestes et postures de travail peuvent-ils être améliorés ? Nous sommes quatre : comment faire pour que notre collègue garde son travail malgré sa maladie ? Les vibrations de cette nouvelle machine sont-elles supportables ? Pourquoi ce stress et ces difficultés relationnelles ? Sommes-nous en règle avec la législation qui évolue si vite ? Pour répondre à ces questions, et tant d’autres, les TPE et PME du secteur privé versent une cotisation annuelle à un service de santé au travail interentreprises. En retour, elles bénéficient de conseils spécialisés.

Suivi de santé au travail des salariés

- 775 350 visites en 2017, pour 550 000 salariés différents.
- 288 029 Visites d’information et de prévention réalisées par des infirmiers (50%) et des médecins (50%).
- 410 783 visites médicales :

  • 272 491 visites médicales d’aptitude à l’embauche et visites médicales périodiques.
  • 98 615 visites médicales de reprise.
  • 39 677 visites médicales de pré-reprise.

  • 80% des visites ont donné lieu à délivrance de l’attestation de suivi ou de l’avis d’aptitude médicale au poste.
  • 18% des visites font l’objet, par le médecin du travail, de propositions d’aménagement ou de transformation du poste de travail.
  • 2% des visites ont mené à la conclusion d’une inaptitude médicale du salarié à son poste.



Actions en entreprises en 2017

44 731 actions de prévention, pour 44 000 entreprises concernées

  • 19% concernent un salarié (8 731 études de poste individuelles, notamment dans le cadre de l’inaptitude médicale au poste de travail).
  • 81% concernent plusieurs salariés, voire toute l’entreprise : 36 000 actions collectives


> 36 000 actions collectives:

  • 11% : actions d’information (souvent pour accueil nouvel adhérent) ;
  • 49% : conseil de base
    • informations sur un risque et les moyens de le prévenir (bruit, troubles musculo-squelettiques, risques psychosociaux…)
    • informations transposables d’une entreprise à une autre
    • éducation sanitaire (addictions, sommeil, nutrition…)
    • aide à l’évaluation des risques (ex. : fiche d’entreprise).
  • 40% : conseils experts :
    • mesurage ponctuels (ex. : métrologies de bruit…), analyse des fiches de données de sécurité des produits chimiques, visite des locaux…
    • études toxicologiques, ergonomiques ou analyses des risques psychosociaux
    • interventions pour la prévention globale des risques.

IMPORTANT ! Les services de santé au travail sont agréés par la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi).

A SAVOIR !

En 2017, les 19 services de santé interentreprises des Hauts-de-France emploient 433 médecins du travail. Ils emploient également 469 médecins collaborateurs, infirmiers, assistants(es) de santé au travail et intervenants(es) de prévention des risques professionnels.

(Publié dans le N°47 : Hauts-de-France: 2017, une addition de 610 millions d’euros !) le 12/07/2019

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)