Les articles du dossier du magazine N° 16 - Nouvelles obligations dès 2012

« IL PARAIT SOUHAITABLE QUE TOUTE ENTREPRISE FASSE UN ÉTAT DES LIEUX ET SE QUESTIONNE SUR SES POSSIBILITÉS DE PRÉVENTION »

Le docteur Gérard Araszkiewirz est co-référent de l’observatoire EVREST pour la Picardie. Il est secrétaire adjoint de l’association Picardie Santé Travail, présidée par le docteur Carole PILA, médecin du travail au service de santé au travail de Saint-Quentin (MTA). Cette association mène des travaux communs entre les neuf services de santé au travail de Picardie. C’est donc le regard d’un référent régional qu’Entreprise et Santé vous propose avec cette interview.

(Publié dans le N°16 : Nouvelles obligations dès 2012) le 09/11/2011

COMPRENDRE LA LOGIQUE DE FOND

En 2003, la réforme des retraites a inscrit la pénibilité au travail dans les obligations du dialogue social. Sept ans après, en 2010, une nouvelle réforme des retraites est adoptée (loi 2010-1330 du 9 novembre 2010). La pénibilité au travail redevient un enjeu majeur dans les négociations entre les partenaires sociaux, lors de l’élaboration du texte de loi. Résultat : la prise en compte de la pénibilité au travail ouvre des droits spécifiques pour le départ en retraite d’un salarié.

(Publié dans le N°16 : Nouvelles obligations dès 2012) le 09/12/2011

Pas de calais habitat

Se définissant comme « opérateur urbain », Pas-de-Calais habitat a le statut d’Office Public de l’Habitat. Dépendant du Conseil Général du Pas-de-Calais, sa compétence géographique s’étend à l’ensemble du département (excepté les communes de Calais et Boulogne qui disposent chacune d’un Office Municipal). Bailleur social de près de 39 000 logements et de 867 salariés, Pas-de-Calais habitat a inscrit la prévention de la pénibilité au travail dans son dialogue social. Et cela, avant que la loi en fasse une obligation pour les entreprises de plus de 50 salariés.

(Publié dans le N°16 : Nouvelles obligations dès 2012) le 09/12/2011

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)