Transformation numérique et vie au travail

Le droit à la déconnexion s’inscrira-t-il dans le Code du travail ?

Il a fallu 38 ans pour que la radio parvienne à atteindre 50 millions d’utilisateurs. 13 ans pour la télévision, 3 ans pour internet à domicile, 1 an pour Facebook et 9 mois pour Twitter. Ces données sont citées en introduction du rapport « Transformation numérique et vie au travail » remis par Bruno Mettling à Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social, le 15 septembre 2015. Numérisation des données, contacts permanents par mails, utilisation des outils nomades… Aucun secteur d’activités, aucune entreprise n’échappe à la « transformation numérique » de la société.

Le rapport formule 36 préconisations pour la réussite de la transformation numérique au sein des entreprises. Les impacts de la transformation numérique portent sur la diffusion de nouveaux outils de travail, les métiers et les compétences, l’environnement de travail des cadres, l’organisation de travail, le management, l’émergence de nouvelles formes de travail hors salariat. L’attention est attirée sur la nécessité d’adapter la politique de santé au travail, car « l’intensification du travail et les excès de connexions professionnelles sont susceptibles de porter atteinte à l’équilibre de vie, voire à la santé des collaborateurs de l’entreprise ».

Cadre de travail

Les notions de lieu de travail, de temps de travail et de lien de subordination sont revisitées par le déploiement de la transformation numérique. Or, ces éléments sont constitutifs du contrat de travail. C’est dire l’importance de la réflexion. De même, le travail à distance prend de l’ampleur. La notion de télétravail mériterait d’être actualisée, au vu de la diffusion des technologies et leurs usages.

Le droit et le devoir de déconnexion

Le temps de travail ouvre une réflexion majeure : « savoir se déconnecter au domicile est une compétence qui se construit également à un niveau individuel mais qui a besoin d’être soutenue au niveau de l’entreprise ainsi que par des contextes collectifs favorables. Le droit à la déconnexion est donc bien une coresponsabilité de l’employé et de l’employeur qui implique également un devoir de déconnexion ». De même, « dès lors que le travail connecté et son articulation avec la vie privée sont une zone de tension, la mission est convaincue de la nécessité de mettre en place de manière co-construite avec les instances de représentation du personnel un droit et un devoir de déconnexion, partagé entre l’entreprise et le salarié, des actions d’éducation à l’usage des outils numériques devant être conduites pour développer des comportements de nature à se préserver des risques d’excès ».

Qualité de vie au travail

Régulation des usages, mesures de la charge de travail, conception des espaces de travail sont autant de domaines demandant des dispositions adaptées et innovantes. Tout ceci impacte sur la santé au travail.

Fonction managériale

La transformation numérique nous amène à repenser les fonctions de management de proximité et de management à distance, tout en apportant une nouvelle donne pour le management participatif.

Propositions

Les propositions se répartissent en quatre familles : éducation numérique, adaptation du cadre de travail, qualité de vie au travail, co-innovation. Pour mémoire, ce rapport est le fruit d’un travail collectif : la mission réunissait des experts et des représentants des partenaires sociaux.

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

esp-header

"Transformation numérique et vie au travail" Bruno Mettling

Consultez le rapport complet

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)