Témoignages

Témoignages

Charpente et Zinguerie Peelman

Malgré un an et demi d'arrêt de travail, nous avions toujours envisagé de le reprendre

Peelman

Comment faire lorsqu’un employé couvreur de formation chute d’un toit, et qu’il se retrouve dans l’incapacité de travailler ?

C’est cette situation délicate, qu’ont dû affronter les Peelman, gérants d’une PME en couverture zinguerie.

Pour Alexandra Peelman, il n’était pas question de licencier ce salarié : « Malgré un an et demi d’arrêt de travail, nous avions toujours envisagé de le reprendre. On ne se doutait pas de la complexité de la chose ». En effet, après la visite de pré reprise, le médecin a émis des conseils d’aptitude avec de lourdes restrictions : aucune manutention de la main droite ni de travail en hauteur.

Autant dire, difficile pour un poste de couvreur ! Alexandra Peelman explique : « L’infrastructure de notre entreprise ne permet pas de lui offrir un autre poste que celui pour lequel il était salarié. De plus, nous étions inquiets pour ce salarié et son avenir. Il n’est jamais facile de voir partir un collaborateur. Dans une petite structure, on s’attache aux gens. L’accident avait déjà été un véritable choc pour tous. C’est là que la Santé au Travail, par l’intermédiaire du Dr Debarge, nous a accompagnés. Il nous a écoutés et conseillés sur les démarches à suivre ». Cette histoire s’est certes terminée sur un licenciement, mais au regard de Mme Peelman, si le médecin n’avait pas été là, l’entreprise n’aurait pas si bien survécu à cet accident.

CHARPENTE ET ZINGUERIE PEELMAN
7 salariés
Alexandra Peelman
Salariée
AIMST Roubaix

(Publié dans le N°1 : Santé au Travail, les changements) le 05/01/2008

Témoignages

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)