Témoignages

Témoignages

AUCHAN Valenciennes, rayon poissonnerie

2 à 3 tonnes de glace par jour L'ergonomie s'invite à la poissonnerie

En moyenne, 1000 à 1500 clients par jour se présentent au rayon poissonnerie du magasin AUCHAN Valenciennes. A chaque instant, l’étal doit être impeccable. Passionné par son métier, Frédéric Carlier, chef de rayon, en a fait sa « marque de fabrique ». Du plus petit crustacé au poisson entier, les produits frais sont véritablement « mis en scène ». Et l’étal offre au chaland un spectacle permanent. Son savoir-faire, Frédéric Carlier est en train de le transmettre à Mathieu Claus, nouveau chef de rayon. Grâce au Service de Santé au Travail de Valenciennes (ASTAV), l’ergonomie leur a été d’un précieux secours. Car, chaque jour, il faut manipuler 2 à 3 tonnes de glace de bonne qualité… Reportage.

L’ergonomie s’invite à la poissonnerie

Frédéric Carlier et ses collaborateurs « sont sur le pont » dès 5 heures du matin. Ils forment une équipe de 6 spécialistes, âgés de 23 à 57 ans. Chaque jour, il faut réceptionner l’arrivage de poissons frais, les préparer et les répartir entre l’étal et les rayons de préemballé. Sur l’étal, le poisson exige de la glace. Avant l’étude ergonomique, réalisée par Liliane Renaud, ergonome au Service de Santé au Travail de Valenciennes (ASTAV), ils devaient aller chercher des bacs de 250 kilos et les déplacer sur 50 à 60 mètres pour les amener au rayon. Chaque jour, il fallait disposer à la pelle, dans le froid et l’humidité, les 2 à 3 tonnes de glace nécessaires.

« C’est un bonheur que de préserver la santé de ses collaborateurs »

Pour Frédéric Carlier, l’étal est l’une des vitrines du magasin. « Les produits, toujours frais, doivent être mis à l’honneur. Nous devons disposer d’une glace de bonne qualité, pour bien présenter et préserver nos produits. Au fur et à mesure des ventes, nous retravaillons la présentation. Avec l’étude ergonomique, des machines à glace ont été mises en place au dessus des étals, qui sont donc devenus fixes. La glace est déversée automatiquement. Ne plus avoir à manutentionner la glace, nous donne du temps pour mieux faire les autres tâches. Comme, par exemple, l’entretien des réfrigérateurs. Nous avons aménagé des tables devant les étals, pour faire varier les présentations. Nous avons donc dû changer nos habitudes. Mais je dois penser à mes équipes. C’est un bonheur que de préserver la santé de ses collaborateurs ».

L’ergonomie évite les inaptitudes

Ergonome, Liliane Renaud est venue observer le travail dans les conditions réelles de fonctionnement du magasin. Elle a fait des recherches sur les aménagements envisageables. Puis elle a présenté les résultats au Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) : « En dehors de la machine à glace, plusieurs préconisations concrètes ont été faites, pour réduire les contraintes gestuelles et posturales : hauteur des plans de travail, largeur des passages et conditions de déplacements, positionnement des balances ». La question de l’inaptitude au travail de deux salariés a été à l’origine de l’étude. « Mon prédécesseur, le docteur Philippe Robinet, a proposé une étude ergonomique. Pour nous, médecins du travail, c’est très important d’apporter aux entreprises une assistance, grâce aux équipes pluridisciplinaires » nous précise le docteur Laurence Nonclercq, médecin du travail. Pour Carine Duhamel, responsable des ressources humaines, « le partenariat avec l’ASTAV est une évidence, car le médecin du travail connaît nos métiers et suit notre personnel. Nous nous devons d’être très vigilants, notamment pour la prévention des Troubles Musculo-Squelettiques. L’étude ergonomique, c’était « LA » solution ».

(Publié dans le N°18 : Alcool que veux-tu ? ) le 15/06/2012

Témoignages

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)