Témoignages

Témoignages

CORA

Dans un hyper : le secourisme, ça compte !

Chaque jour, 4 000 à 7 000 personnes fréquentent l’hypermarché CORA de Coudekerque-Branche, près de Dunkerque. 300 salariés y travaillent, dans les 21 000 m² de réserve et de magasin. Pour les équipes de travail, savoir faire face à un éventuel malaise ou accident est capital. Pour satisfaire aux recommandations relatives au Sauvetage Secourisme du Travail, la direction a fait confiance à son service de santé au travail, le CEDEST (CEntre pour le DEveloppement de la Santé au Travail). En toile de fond, rappelons que la responsabilité d’organiser les soins d’urgences dans l’entreprise incombe à l’employeur. Former les salariés aux premiers secours s’avère donc essentiel.

CORA

« Après le départ de notre formateur au sauvetage secourisme du travail, la question s’est posée de savoir comment réaliser le recyclage annuel de nos 29 secouristes. Quand le CEDEST nous a dit qu’il était agréé pour le faire, c’est sans hésiter que nous avons fait appel à leur formatrice. Car le CEDEST, avec notre médecin du travail le docteur Joël Merle, est notre partenaire Santé ! Il connaît et accompagne notre entreprise » nous dit Eric Lagouge, responsable Maintenance-Sécurité à l’hypermarché CORA de Coudekerque-Branche, dirigé par David Bertin.

Une formatrice agréée

Marie-Jo Loywick est agréée pour être formatrice « Sauvetage Secourisme du Travail » au sein du CEDEST. Son agrément est donné par l’Assurance Maladie- Prévention des risques professionnels (CNAMTS-CARSAT-INRS1). Elle peut donc intervenir en entreprise pour la formation initiale des Sauveteurs Secouristes du Travail, qui sont de ce fait des auxiliaires de prévention. Elle intervient aussi pour le maintien et l’actualisation de leurs compétences. « Au CORA de Coudekerque- Branche, je suis intervenue pour le Maintien et Actualisation des Compétences (MAC), qui s’appelait auparavant recyclage annuel » nous précise Marie-Jo Loywick. « En tant qu’auxiliaire de prévention, mon intervention est adaptée aux risques spécifiques de l’entreprise, en liaison, chez CORA, avec le docteur Joël Merle, médecin du travail. Sur sept heures de formation, nous abordons les situations d’accidents ou de malaise. L’enseignement est à la fois théorique et pratique. Il répond aux situations d’urgence : Protéger, Examiner, Alerter, Secourir. Il donne lieu à une validation en fin de journée. Si celle-ci est positive, je remets le macaron et l’aide-mémoire à chaque sauveteur secouriste du travail ».

Une reconnaissance rassurante

« Pour nous, le fait que cette formation bénéficie d’une reconnaissance officielle est sécurisant. Cette formation de Sauveteur Secouriste du Travail est complémentaire de notre obligation d’assistance aux personnes, dénommée SSIAP, car nous recevons du public. Il faut savoir que nous avons au moins une intervention par semaine dans ce cadre auprès de nos clients… Pour nos salariés la formation Sauveteur Secouriste du Travail est rémunérée comme du temps de travail. C’est très valorisant pour eux de la suivre. C’est important pour leur vie professionnelle et… personnelle ! ».

C’est important pour leur vie professionnelle… et personnelle ! “
Marie-Jo Loywick,formatrice « Sauvetage Secourisme du Travail », CEDEST

CORA
Hypermarché
300 salariés
Eric Lagouge,
responsable Maintenance et Sécurité
Coudekerque-Branche
SANTÉ AU TRAVAIL DE DUNKERQUE (CEDEST)

1 – Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés, Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail, Institut National de Recherche et de Sécurité).

(Publié dans le N°23 : Coeur au travail : ça palpite pour moi !) le 22/07/2013

Témoignages

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)