Témoignages

Chiffres clés

L’Entreprise et l’absentéisme

Les salariés et les dirigeants face à l’arrêt de travail

reunion vide Dans un contexte d’augmentation des coûts liés aux arrêts maladie, de réforme de la santé au travail et d’allongement de la durée de vie professionnelle, Malakoff Médéric Humanis apporte un éclairage sur les enjeux liés à l’absentéisme maladie à travers son étude 2019.
44 % des salariés se sont vu prescrire au moins un arrêt maladie au cours des 12 derniers mois, un chiffre stable mais élevé. Une tendance au renoncement à l’arrêt en augmentation continue, tout comme le présentéisme qui concernerait aujourd’hui 65 % des salariés. Quels sont les impacts et les enjeux de ces phénomènes pour l’entreprise et les salariés ? Quelles solutions mettre en place pour les prévenir ? Comment accompagner les entreprises qui veulent agir ? C’est à ces questions que répond l’étude croisée salariés et dirigeants réalisée par le Comptoir de la nouvelle entreprise.

L’absentéisme en entreprise

  • Près d’1 salarié sur 2 s’est vu prescrire au moins un arrêt de travail dans l’année
  • 1/3 des salariés arrêtés en 2019 l’ont été en 2018.

Les motifs

  • 36 % des arrêts sont dûs à une maladie ordinaire
  • 25% aux Troubles Musculosquelettiques (TMS)
  • 18% aux Troubles Psycho et épuisement professionnel

Plus les arrêts sont longs, plus le poids des trauma et maladies psychiques est important : dans le cas spécifique des arrêts de longue durée les accidents / Trauma (professionnels ou personnels) sont l’une des raisons les plus importantes (25%). Les Troubles Psychosociaux / Burn-out 24% et les Troubles Musculosquelettiques 23%.

Les Troubles Musculosquelettiques sont un facteur important et présent quel que soit la durée de l’arrêt maladie.

Selon les personnes interrogés (ressenti), 13% des arrêts de travail sont uniquement liés à un contexte professionnel. Selon eux, il n’est pas toujours aisé d’associer un risque (TMS par exemple) à la pratique d’une activité professionnelle.

Inobservance des arrêts maladie et présentéisme en entreprise

28 % des arrêts sont non pris ou pris partiellement:

  • 11% sont pris mais avec moins de jours prescrits : sont principalement concernés les managers et les salariés qui télé travaillent.
  • 17% sont non pris : principalement lorsque les arrêts sont dus à des maladies ordinaires (24%), puis sont concernés les managers (22%) et le secteur du commerce (24%).

Les arrêts pris en totalité sont davantage respectés dans les entreprises de plus de 250 salariés.

Les principales raisons de renoncement à l’arrêt maladie sont la conscience professionnelle pour 39% puis les raisons financières pour 37%.

Présentéisme

1 salarié sur 2 ayant refusé au moins un arrêt de travail regrette à posteriori leur décision.
2/3 des salariés ont déjà travaillé en étant malade au cours des 12 derniers mois.

63% des salariés et 80% des dirigeants seraient favorables à l’idée de bénéficier du télétravail au lieu d’avoir un arrêt maladie si le médecin juge cela approprié.

Du Côté des dirigeants

Prévenir et accompagner les arrêts longs : les entreprises agissent

  • 53% des dirigeants ont déjà mis en place des actions de prévention pour éviter les risques santé, notamment les troubles musculosquelettiques et les risques psychosociaux.

Pendant l’arrêt :

  • 59% des entreprises mettent en place un accompagnement pendant l’arrêt concernant les informations sur la prise en charge financière (prise en charge, maintien ou non de salaire etc.)
  • Cette tendance s’inverse dans la mise en place des actions pour garder le lien avec les salariés en arrêt de longue durée, pour aider le salarié sur les démarches administratives, ou pour accompagner le salarié dans la compréhension des différents systèmes en cas d’invalidité.

Retour du salarié :

  • 67% des dirigeants aménagent les horaires de travail au retour du salarié,
  • 61% aménagent le poste de travail,
  • 57% réalisent des entretiens spécifiques avec le manager ou les RH pour faciliter le retour à l’emploi,
  • 29% réalisent des formations de reclassement,
  • 1 dirigeant sur 2 estime qu’il existe un suivi après le retour du salarié.

56% des dirigeants considèrent que l’absentéisme est un sujet de préoccupation important pour l’entreprise.

La moitié des entreprises ont mis en place un tableau de bord de l’absentéisme mais ¼ d’entre eux mettent en place des actions de sensibilisation pour les salariés.

¼ des dirigeants souhaite être accompagné:

  • Sur l’aide au retour à l’emploi des salariés;
  • Sur la détection de facteurs de risques d’arrêts;
  • Sur la prévention des risques TMS, RPS etc…
  • Sur le suivi des salariés après leur reprise d’activité;
  • Sur l’accompagnement des salariés pendant leur arrêt.

82% d’entre eux aimeraient être accompagnés sur les questions d’absentéisme par leur service de santé au travail.

Du Côté des salariés

Maintien du lien pendant l’arrêt de longue durée

  • 65% des salariés aimeraient être contactés pendant leur arrêt.

Le retour en entreprise

  • 94% ont repris le travail dans la même entreprise après un arrêt long.

49% des managers ont déjà encadré des collaborateurs ayant eu un arrêt long :

  • 34% d’entre eux ont pris des dispositions pour faciliter la reprise du travail du salarié
  • 26% ont établi un suivi spécifique après la reprise
  • 16% ont changé un mode de management.

A la reprise,

  • 90% des salariés estiment que le retour en entreprise s’est bien déroulé.
  • 10% estiment que le retour ne s’est pas bien déroulé dont 29% des salariés ayant eu un arrêt long.

Source : Malakoff Médéric Humanis
Résultats de l’Étude Absentéisme 2019
Consulter l’étude

Contactez votre service de santé au travail dans les Hauts-de-France.

Échantillon:
Près de 400 dirigeants d’entreprises ou DRH du secteur privé ayant au minimum 1 salarié interrogé
Échantillon représentatif des entreprises françaises en termes de secteur d’activité et de taille salariale sur la base du nombre de salariés (et du nombre d’entreprises).

Hors magazine le 28/11/2019

Témoignages

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)