Témoignages

Témoignages

ASSOCIATIONS TRAVAIL ET PARTAGE 62, ESPOIR TERRE DES 2 CAPS

En santé au travail, tous les salariés ont les mêmes droits

Depuis le 1er juillet 2012, les associations intermédiaires de réinsertion ont l’obligation d’adhérer à un service de santé au travail pour le suivi des salariés qu’elles mettent à disposition d’entreprises, de collectivités ou chez des particuliers. Auparavant, elles n’adhéraient que pour leurs salariés permanents. A l’ASTIL 62 (Santé au Travail de Calais-Boulogne-Le Touquet), 10 associations d’Insertion sont concernées. Elles ont 64 salariés permanents pour 2 200 salariés mis à disposition sur trois territoires à prédominance rurale. Neuf médecins du travail doivent donc assurer, en moyenne, le suivi de près de 250 salariés en plus de leurs effectifs habituels. Ces salariés réalisent des activités de ménage, nettoyage, jardinage, bricolage, rénovation, ou d’autres services « sur mesure », dans le cadre d’un accompagnement personnalisé d’Insertion par l’Activité Economique (IAE).

Auparavant, ces 2 200 salariés avaient une simple visite médicale chez un médecin de ville agréé. Aujourd’hui, ils bénéficient donc des mêmes droits de suivi de santé au travail qu’un autre salarié. « Dans la pénurie actuelle de médecins du travail, nous avons développé une réponse adaptée à ces associations et ces salariés », situe Christophe Géneau, directeur de l’ASTIL 62. « Chaque association a ses particularités et sa culture propre. Chaque salarié mis à disposition a une histoire de vie qui lui est personnelle, avec des ruptures et des situations de déshérence sociale qui sont souvent très importantes ».

Une démarche « Projet »

Après rencontre avec l’Union Régionale de l’Insertion par l’Activité Economique (URIAE), les docteurs Elisabeth Ducarme et Dominique Blangy, médecins du travail, Virginie Lapôtre, assistante en santé au travail et Christophe Géneau, directeur, ont constitué un groupe Projet au sein de l’ASTIL 62. Ce groupe a travaillé avec Dominique Carnel, directrice de Travail et Partage 62, Franck Carlu, directeur d’Espoir Terre des 2 caps et M’hammed Fariss, directeur d’aifor pour définir une prestation spécifique et mettre en place une expérimentation avec quelques Associations d’Insertion avant généralisation.

Santé au travail et insertion

Pour Elisabeth Ducarme, « Les métiers et travaux exercés par ces salariés sont très nombreux et variés ; nous apportons une aide à l’élaboration du Document Unique d’Évaluation des Risques professionnels, nous formons les permanents aux différents risques, nous avons élaboré des fiches de postes « type » remplies par les encadrants en fonction du poste de travail et des risques de ce poste, avec lesquelles le salarié vient à sa visite médicale de santé au travail ». Les situations sont très différentes d’un salarié à l’autre en termes d’horaires et de durée de mission, de donneur d’ordre et de travail réel, de degré de précarité et de problématiques de santé.

Association Intermédiaire et santé au travail

Dominique Carnel est directrice de l’association Travail et Partage 62 : « L’approche développée avec l’ASTIL 62 ouvre de nouveaux horizons pour la santé de nos salariés en voie d’insertion, pour un budget que nous avons donc adapté en conséquence ». Assistante à Travail et Partage 62, Valérie Lebaon témoigne : « La mise en place d’un suivi de santé au travail valorise nos salariés, car il leur ouvre une réflexion personnalisée sur leur santé ». Pour Franck Carlu, directeur d’Espoir Terre des 2 caps : « Nous réalisons un travail d’insertion sociale et professionnelle. Le dialogue avec les médecins du travail et le travail collectif de concertation avec les différents opérateurs en amont des visites, nous apportent une réelle plus-value ».

Les métiers et travaux exercés par ces salariés sont très nombreux et variés” Docteur Elisabeth Ducarme, médecin du travail, ASTIL 62

Association Espoir Terre des 2 caps
5 salariés permanents, 90 salariés mis à disposition pour 25 ETP (Equivalent Temps Plein)
Franck CARLU, Directeur
Marquise

Association Travail et Partage 62
9 salariés permanents, 300 salariés mis à disposition pour 60 ETP
Dominique CARNEL, Directrice
Valérie LEBAON, Assistante
Boulogne-Sur-Mer

SANTÉ AU TRAVAIL CALAIS-BOULOGNE-LE TOUQUET (ASTIL 62)

(Publié dans le N°28 : Tous connectés et la santé dans tout cela ? ) le 17/11/2014

Témoignages

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)