Témoignages

Témoignages

CALAIS OPALE BUS

Prévention de la gale: la santé au travail, une philosophie d’entreprise

7 jours sur 7 et 365 jours par an, vous trouverez un autobus, de 5 heures à 21 heures, sur Calais, Coquelles, Coulogne, Marck, Blériot-Sangatte et Guînes, soit un bassin de vie de 103 746 habitants et 12 368 hectares. L’autobus sera conduit par l’un des 100 chauffeurs de CALAIS OPALE BUS. Au total, cela représente 5 millions de voyages par an, sur délégation de service public de Transport Urbain du SITAC (Syndicat Intercommunal des Transports de l’Arrondissement de Calais). 6 000 à 7 000 migrants vivent sur le Calaisis. Ils utilisent l’autobus, en payant et en ayant assimilé l’ensemble des lignes. Les chauffeurs expriment une angoisse devant le risque de gale. L’ASTIL 62, service de santé au travail de CALAIS OPALE BUS, répond « présent » pour les informer et répondre à leurs questions.

Directeur de CALAIS OPALE BUS, Daniel Roussel connaît bien son entreprise : il y est entré, il y a 50 ans, comme balayeur. « Je sais ce qu’il faut pour être bien dans son travail », nous dit-il. « De l’écoute. Toujours de l’écoute. Et prendre en compte ce qui est dit ! ». Quand les chauffeurs d’autobus ont exprimé leurs angoisses, auprès de Catherine Vermast, infirmière de santé au travail à l’ASTIL 62, le docteur Yves-Marie Fermon, médecin du travail, s’en est fait le porte-parole : « Travailler en équipe, c’est avoir plusieurs niveaux de dialogues avec les salariés d’une entreprise. Mon rôle était d’écouter ce que Catherine Vermast avait entendu et de m’en faire le relais auprès de Daniel Roussel. Puis de suivre ce qui pouvait être fait ».

Une philosophie…

Daniel Roussel reprend : « Dans un bus, 60 migrants peuvent monter d’un seul coup, à un arrêt… Pour les chauffeurs, la situation n’est pas évidente. Chaque migrant paye. Et le chauffeur est en contact rapproché avec eux. Le sentiment d’inquiétude est légitime, même si les gens sont tranquilles ». CALAIS OPALE BUS présente un absentéisme des chauffeurs de 2,5 % pour une moyenne de 8 à 15 % dans le même secteur d’activité. Le taux de fraude est de 0,2 % alors que la moyenne est de 15 %. « La dernière agression remonte à plus de 20 ans… Il faut dire que, sur le Calaisis, l’utilisation des transports en commun fait partie du programme en Maternelle et en CM2. Nous intervenons à l’école pour expliquer de manière ludique : comment on attend, comment on monte, comment on se comporte, comment on nettoie… La responsabilité est partagée. Tout est basé sur l’écoute mutuelle. C’est une philosophie d’entreprise ».

Des actions !

Dans un tel contexte, l’entreprise a donné immédiatement suite à la proposition de l’ASTIL 62 de sensibiliser et d’informer les chauffeurs sur le risque de transmission de la gale. Catherine Vermast est infirmière en santé au travail à l’ASTIL 62 : « Au cours d’entretiens infirmiers, plusieurs chauffeurs m’ont confié leur inquiétude par rapport au risque de gale. Après en avoir parlé avec le docteur Fermon et en CHSCT, nous avons conçu et réalisé une action d’information ». Catherine Vermast conçoit les outils de communication (diaporama, dépliants, questionnaire…) avec Nathalie Defachelles, Technicienne Hygiène et Sécurité. Puis elle réalise des réunions d’échanges avec les chauffeurs. « Les échanges avec les chauffeurs étaient de grande qualité. Nous avons pu répondre à toutes leurs questions », conclut Catherine Vermast.

De l’écoute. Toujours de l’écoute. Et prendre en compte ce qui est dit ! “
Daniel ROUSSEL,
Directeur, CALAIS OPALE BUS

CALAIS OPALE BUS
Transport en commun
135 salariés
Daniel ROUSSEL, Directeur

CALAIS

SANTE AU TRAVAIL DE CALAISBOULOGNE – LE TOUQUET (ASTIL 62)

1 – Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail.

(Publié dans le N°33 : Chefs d’entreprises, salariés et travailleurs indépendants: évitons le Burnout!) le 02/03/2016

esp-header

L'entreprise témoigne

Regarder le reportage vidéo

Témoignages

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)