Témoignages

Témoignages

DAMART

Prévention des TMS: chez Damart, la prévention a pris le devant!

Fleuron de la VAD (Vente à Distance) implanté sur le versant nord-est de la métropole lilloise, DAMART est une marque emblématique de vêtements chauds et résistants. A HEM, chaque année, 4,6 millions d’articles et 3,8 millions de cadeaux sont traités pour expédition en VAD vers la France, la Suisse, etc. Les colis pour les 90 magasins y sont également préparés, pour 6 millions d’articles et 1,2 millions de cadeaux. Soit au total : plus de 10 millions d’articles et 5 millions de cadeaux par an, pour 330 salariés permanents. Un partenariat avec PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord a permis d’introduire l’ergonomie au quotidien dans le fonctionnement de l’entreprise.

Médecin du travail à PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord, le docteur Pascale Kopciuh suit l’entreprise depuis 2012 : « Durant le suivi de santé des salariés, mon attention a été attirée par le risque de TMS, notamment au niveau des épaules. Ayant l’écoute attentive de l’entreprise, j’ai mis en place la gestion prévisionnelle des inaptitudes et proposé l’intervention de notre ergonome, Tommy Dubois ». Chez Damart, une équipe s’est organisée, en liaison avec le CHSCT1, autour de Christine Soto, responsable des ressources humaines, des relations sociales et de santé sécurité. « L’important, c’est ce travail d’équipe au sein de laquelle chacun a son rôle, à l’écoute des salariés ».

Poste par poste…

Frédéric Souillé est responsable sécurité et environnement : « Poste par poste, nous étudions les améliorations sur l’ensemble de la plate-forme logistique. Tommy Dubois nous a formés à la démarche. Puis, sur 2012-2013 nous avons étudié le poste Emballage VPC Angleterre, le poste Colis magasin et le poste Emballage volumineux. Un comité de pilotage supervise la démarche. A Chaque poste, un groupe de travail associe, outre Tommy Dubois et notre infirmière, le manager, des opérateurs et un membre du CHSCT ». La démarche se poursuit en 2014-2015 par l’étude d’autres postes.

Des préconisations suivies !

Pour Tommy Dubois, ergonome à PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord : « La qualité du dialogue est le préalable à la réussite… Chaque poste étudié concerne 20 à 30 salariés. Pour chaque poste, nous faisons une analyse du travail, une réflexion de groupe, des tests voire des prototypes d’aménagement…Par exemple, des plans de travail ont été redessinés ; des réaménagements avec changements de place pour les stockages ou des réorganisations de tâches ont été entreprises. Les préconisations ont toutes été étudiées et prises en compte par l’entreprise ».

Une évaluation à la clé…

Emmanuelle Trentesaux est infirmière en santé au travail chez Damart : « Nous avons démarré par un dépistage avec la méthode OSHA2 pour définir quatre secteurs prioritaires et en exploitant de manière anonyme nos données statistiques. Nous sommes arrivés à une véritable cartographie du risque TMS… Nous avons également fait passer un questionnaire anonyme « avant/après », auprès des 120 salariés qui ont bénéficié des améliorations de poste. Ceci nous permet d’objectiver les améliorations et la satisfaction, qui est réelle ». Frédéric Souillé conclut : « C’est un mouvement d’ensemble au sein duquel l’entreprise devient petit à petit autonome. »

POUR EN SAVOIR PLUS

Dès maintenant consultez le dossier gestes répétitifs .
Dès le 27 janvier 2015, retrouvez des informations complémentaires sur les TMS.

DAMART
330 salariés permanents
Fréderic SOUILLÉ, Responsable Sécurité et Environnement
Emmanuelle TRENTESAUX, Infirmière de santé au travail
HEM

PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord

1 Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail.
2 EU-OSHA : Occupational Safety and Health Agency (Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail).

(Publié dans le N°29 : Risque chimique: l'air de rien, tout se respire!) le 09/01/2015

Témoignages

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)