Témoignages

Témoignages

Les chérubins d’hautmont

Etre ou ne pas être (apte)… Telle est la question?

Notre centre emploie un salarié qui souffre d’une déficience intellectuelle légère. Avec l’aide de la Santé au Travail du Valenciennois (ASTAV) et de son service IMETH (Ingénierie du Maintien dans l’Emploi), nous avons pu le conserver à son poste.

chérubins

Notre centre emploie un salarié qui souffre d’une déficience intellectuelle légère. Avec l’aide de la Santé au Travail du Valenciennois (ASTAV) et de son service IMETH (Ingénierie du Maintien dans l’Emploi), nous avons pu le conserver à son poste. L’IMETH est intervenu pour mettre en place une aide « auxiliaire professionnelle » pendant 16 semaines, financée par l’AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées). Afin de conserver cette subvention, nous avons monté un dossier de reconnaissance de la lourdeur du handicap. Il est très important pour nous que les enfants soient au contact de personnes handicapées. C’est un bon moyen de faire tomber les barrières et de donner à ces futurs adultes une autre vision du handicap. À n’en pas douter, avec plus de subventions, j’embaucherais plus de personnes présentant une déficience.

Eric Picquet
Directeur du Centre éducatif et culturel
Les Chérubins d’Hautmont
2 salariés

(Publié dans le N°5 : De l'air, de l'air, oui... mais du bon !) le 05/01/2009

Témoignages

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)