Témoignages

Témoignages

Par la main

La prévention auprès de 650 patients… et de 650 domiciles !

« Par la Main » est une association à but non lucratif. Ses 450 salariés, représentant 75 temps plein, apportent des services au domicile de 650 personnes dépendantes, accidentées, handicapées sur les territoires de Béthune, Courrière, Lens, Hazebrouck et Villeneuve d’Ascq. Créée en 1987, « Par la Main » a suivi le développement du maintien au domicile. Les auxiliaires de vie de « Par la Main » interviennent donc au domicile, selon des conditions de travail déterminées par le type de patient, d’entourage et de logement. Manutention adéquate des patients pour les levers et transferts, prévention des risques biologiques, gestes de premier secours sont autant d’atouts pour les auxiliaires de vie et leurs patients.

« Par La Main » intervient dans deux cadres juridiques différents : soit mandataire de services, soit prestataire de service1 , pour des interventions allant du 1/4h aux 24h/24h avec des suivis ponctuels et/ou sur plusieurs années. Entrée en 1988, Carole Dewitte en est aujourd’hui la directrice. Elle a vu grandir et évoluer l’association. Elle a vécu la création du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT). Elle travaille en collaboration avec les médecins du travail de l’AST 62-59, qui suivent « Par La Main » : le docteur Annie Desry, puis, à présent, le docteur Rodolphe Jouin, mais aussi le docteur Gérard Schmidt, le docteur Anne Doublet et le docteur Jean-Christophe Duclaye.

« C’est dans la cotisation ! »

Carole Dewitte apprend que l’AST 62-59 peut réaliser des formations « incluses dans la cotisation… Conseils Nutritionnels, Gestes et Postures2 adaptés à la manutention des malades, Gestes de Premier Secours… On a commencé par une formation sur la nutrition. Le personnel a été enchanté ! Il y a eu également d’excellentes remontées avec le module CPS3. Petit à petit nous les proposons à l’ensemble du personnel. En 2014, nous participerons à un groupe de travail de l’AST 62-59 portant sur la prévention des risques biologiques, pour mieux répondre aux attentes du personnel ».

« C’est intense ! »

Edith Bailleux est formatrice à l’AST 62-59 : « Le CPS est une formation pour les intervenants à domicile et salariés isolés dans le domaine de la prévention et du secours. Elle leur permet d’obtenir un certificat CPS qui englobe la formation PRAP (Prévention des risques liés à l’activité physique) adaptée aux professionnels du sanitaire et social (PRAP2S), et une formation sur les gestes de premiers secours (SST). Sur 21 heures de formation, je travaille avec des groupes de 8 personnes sur des apports théoriques et des exercices pratiques. Ceux-ci permettent des échanges de bonnes pratiques : transfert et manutention du patient, utilisation du lève-malade ou du disque de pivotement, etc. L’enjeu est de préserver autant la santé du salarié que l’autonomie du patient ».

« C’est l’avenir ! »

Rodolphe Jouin est médecin du travail depuis janvier 2013. « Avec la réforme relative à la santé au travail, applicable depuis 2012, la périodicité des visites médicales change, au profit de la prévention. Pour les associations d’aide au domicile, dont les risques principaux restent les Troubles Musculo-Squelettiques et les risques biologiques, nous devons intégrer que si le profil de poste est connu de l’employeur, les conditions de travail sont déterminées par les caractéristiques du bénéficiaire et de son domicile. Ainsi, si le service d’aide aux malades forme les salariés et met à disposition certains équipements transportables et les équipements de protection individuelle, la mise à disposition d’équipements plus lourds est le plus souvent à la charge des bénéficiaires. Une réflexion approfondie s’est engagée à ce propos avec « Par La Main » ».
NB : l’association «Artois Garde Malade» se nomme «Par la main» depuis le 1er janvier 2014.

L’enjeu est de préserver autant la santé du salarié que l’autonomie du patient

Edith Bailleux, formatrice AST 62-59

Par la main (Ex. Artois Garde Malade)
Service à domicile pour personnes âgées dépendantes
450 salariés
Carole Dewitte, directrice, BETHUNE
SANTÉ AU TRAVAIL D’ARRAS-BÉTHUNE-HENIN-LENS (AST 62-59)

1. En tant que mandataire de service, Par La Main propose un salarié à la personne âgée qui est son employeur – le contrat de travail est établit entre la personne et le salarié.
En tant que prestataire de service, Par La Main met à disposition du personnel auprès de la personne âgée
2. Aujourd’hui appelé « Prévention des Risques liés à l’Activité Physique » (PRAP)
3. Le CPS comprend un module PRAP adapté au Sanitaire et Social (PRAP2S) et un module Premiers Secours.

(Publié dans le N°25 : Ca s'est passé près de chez vous!) le 12/02/2014

Témoignages

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires : nous conservons et analysons les informations relatives à vos dernières visites à des fins d'analyse en vue de comprendre comment les internautes consultent notre site pour, à terme, le rendre plus intuitif. Nos contenus sont également partagés sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur les cookies (PDF)

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité (PDF)