Les articles du dossier du magazine N° 50 - Covid-19: vers une reprise de l'activité...

Covid-19: VISITES ET EXAMENS MÉDICAUX, L’ADAPTATION DES DÉLAIS À L’URGENCE SANITAIRE

La date limite de réalisation des visites et examens médicaux dont l’échéance résultant des textes réglementaires en vigueur est comprise entre le 12 mars et le 31 août 2020 est modifiée conformément aux dispositions suivantes…

(Publié dans le N°50 : Covid-19: vers une reprise de l'activité...) le 16/04/2020

Covid-19: NETTOYAGE ET DÉSINFECTION

nettoyage À l’occasion de cette épidémie, la propreté investit les domiciles, les lieux de travail et les lieux publics. Dans certaines villes, des rues sont même « désinfectées » par « des brigades en tenue de combat ». Quels produits utiliser ? Avec quelles précautions ? Tout repose sur le fait que le virus Sras-CoV-2, projeté avec un postillon ou déposé par la main, peut survivre de quelques heures à quelques jours sur une surface inerte, à température ambiante.

(Publié dans le N°50 : Covid-19: vers une reprise de l'activité...) le 14/04/2020

Covid-19: LES SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL POURSUIVENT LEUR ACTIVITÉ

logo Les services de santé au travail s’orientent différemment dans leur fonctionnement et organisent les visites médicales en fonction de nouveaux décrets venant modifier temporairement la périodicité du suivi de santé.

(Publié dans le N°50 : Covid-19: vers une reprise de l'activité...) le 15/04/2020

Covid-19: ANXIÉTÉ ET ANGOISSES

femme angoissée Le contexte d’épidémie est générateur d’anxiété, voire d’angoisses. Par lui-même, le confinement peut être générateur de difficultés psychologiques et sociales. On peut même parler de risque psychosocial, en dehors de l’entreprise. Le travail est un lieu et un moment fort de relations humaines dans la vie de chacun. La reprise d’activité va-t-elle se faire sereinement ? On risque d’avoir « l’avant » et « l’après ».

(Publié dans le N°50 : Covid-19: vers une reprise de l'activité...) le 16/04/2020

Covid-19: COMPRENDRE

stop coronavirus Le coronavirus « Sars-Cov-2 » est là. Il fait, à présent, partie de « notre écosystème ». Au sein de cet écosystème, il est difficilement évitable. Dans 90 % des cas, nous n’avons pas de symptômes ou très peu. Mais nous transmettons quand même le virus. Dans une population, le nombre de formes sévères ou graves est impressionnant, car ce virus est nouveau et nous ne sommes pas immunisés. En absence de vaccin, il faut l’avoir rencontré pour être immunisé.

(Publié dans le N°50 : Covid-19: vers une reprise de l'activité...) le 14/04/2020

Covid-19: L’ENTREPRISE N’EST PAS SEULE

entreprise et salariés Les entreprises doivent s’adapter au confinement général de la population face à l’épidémie de Covid-19. Il leur faut maintenir leur activité pour survivre, préserver la santé et la sécurité de leurs salariés, participer à la maîtrise de l’épidémie. Quoi de commun entre un commerce, une société entreprise artisanale où industrielle ? Elles ont chacune un service de santé au travail.

(Publié dans le N°50 : Covid-19: vers une reprise de l'activité...) le 15/04/2020

Covid-19: LES CHIFFRES

Si on parle d’un nombre, il faut avoir la définition précise de ce qui est compté. Si on parle d’un pourcentage, il faut s’interroger sur la définition précise du numérateur et du dénominateur. Comme dit Sherlock Homes : « Elémentaire, mon cher Watson ! ».

(Publié dans le N°50 : Covid-19: vers une reprise de l'activité...) le 14/04/2020

Covid-19: LES GESTES BARRIÈRES ET LA DISTANCIATION SOCIALE

gestes barrieres Les gestes barrières seront maintenus, au-delà de la période de confinement. Car le virus n’aura pas disparu. Pourquoi ces gestes barrières ? Quand nous éternuons, nous toussons ou nous parlons, nous émettons des postillons qui peuvent retomber à distance. La France, a retenu une distanciation sociale de 1 mètre. En portant les mains sur notre visage, nous y déposons nos microbes, utiles ou nuisibles. D’où la nécessité de se laver régulièrement les mains.

(Publié dans le N°50 : Covid-19: vers une reprise de l'activité...) le 16/04/2020

Covid-19: À PROPOS DES MASQUES

masques Le coronavirus SRAS-CoV-2 est respiratoire. Son habitat de prédilection est constitué par nos fosses nasales, notre gorge et nos bronches. D’où une question cruciale : faut-il porter un masque sur le visage ? A côté des masques déjà existants de type « chirurgical » et « FFP », les masques « Alternatifs en tissu » sont apparus avec l’épidémie de Covid-19.

(Publié dans le N°50 : Covid-19: vers une reprise de l'activité...) le 14/04/2020