Les articles de la Rubrique : Zoom sur

EUROTUNNEL

Chaque jour, jusqu’à 400 trains traversent le tunnel sous la Manche. Côté français, 1 600 salariés travaillent sur le terminal de Coquelles, dont 100 conducteurs de navettes. C’est dire la diversité des métiers nécessaires au fonctionnement du tunnel
sous la manche : entretien, maintenance préventive, dépannages et réparations, administration, gestion.

(Publié dans le N°45 : Manutentions: portez-moi bien !) le 25/01/2019

Éviter la désinsertion professionnelle

Alors que se profile l’inaptitude médicale au poste de travail, comment faire pour que le salarié puisse garder un emploi ? Tout se joue d’abord sur la qualité du dialogue entre le salarié et son employeur : le médecin du travail est le premier conseiller. Une collaboration entre de nombreux intervenants est ensuite nécessaire. A ce niveau, la cellule Prévention de la désinsertion professionnelle joue un rôle de premier plan. Reportage avec le CEDEST, sur la cellule de prévention de la désinsertion de Dunkerque.

(Publié dans le N°44 : Ma santé, mon travail: où va-t-on?) le 18/10/2018

PRST 2016-2020

Le Plan régional santé travail 2016-2020 a été adopté par une instance peu connue : le Coreoct (Comité régional d’orientation sur les conditions de travail). Mis en place par la Direccte Hauts-de-France, le Coreoct réunit les partenaires sociaux. Le 18 juin 2018, une matinée d’échanges a eu lieu à ARRAS. Elle était placée sous la haute autorité de Madame Michèle Lailler Beaulieu, directrice régionale Direccte Hauts-de-France.

(Publié dans le N°43 : Services à la personne: on en aura tous besoin un jour !) le 11/07/2018

Fondation HOPALE, COMETE France

Comme chacun de ses salariés, le dirigeant d’une TPE ou d’une PME n’est pas à l’abri d’un handicap, consécutif à une maladie ou un accident. Il faut alors concilier l’avenir de l’entreprise avec l’avenir de l’emploi. Des aides sont disponibles. Encore faut-il les connaître et faire, à temps, les bonnes démarches. Dès les premiers signes de handicap ou de déficience, il faut concevoir la rééducation, en y intégrant le projet de vie professionnelle.

(Publié dans le N°42 : Horaires atypiques: quand la ville dort...) le 04/05/2018

Les bons gestes : cela s’apprend… et s’entretient !

Les 230 000 salariés des 15 000 entreprises adhérentes à ACTION SANTÉ TRAVAIL peuvent bénéficier de formations au « Sauvetage Secourisme du Travail » (SST) et à la « Prévention des Risques liés à l’Activité Physique » (PRAP), qui sont comprises dans leur cotisation. D’une part les gestes qui sauvent. D’autre part, les gestes et postures qui protègent des Troubles Musculo-Squelettiques. A noter qu’ACTION SANTE TRAVAIL est certifiée ISO 9001 par l’AFNOR.

(Publié dans le N°41 : Santé au travail: les orientations régionales) le 16/02/2018

CITEO ouvre ses portes à la recherche action !

Implanté sur l’agglomération lilloise depuis 1998, CITEO est une entreprise associative du secteur de l’entreprenariat social. Sa vocation : apporter une solution durable et adaptée alliant expertise, qualité et proximité. Sur près de 360 salariés, 300 sont des médiateurs sociaux, travaillant en roulement de 6 heures du matin à 1 heure du matin le lendemain, en s’adaptant à chaque client et chaque usager : médiation urbaine, transports/mobilité, école, hôpital et services publics.

(Publié dans le N°40 : Santé au travail: informer, c'est dialoguer !) le 17/10/2017

Fiche d’entreprise : les tablettes arrivent !

Pour exercer ses missions, le service de santé au travail doit apprécier les risques présents dans l’entreprise et définir en correspondance les mesures et actions de prévention qu’il estime nécessaire. Il doit réaliser, pour chaque entreprise adhérente, une « Fiche d’Entreprise », en application des articles D 4624 -46 à 50 du Code du travail. Cette fiche est établie sous la responsabilité du médecin du travail qui suit l’entreprise.

(Publié dans le N°39 : Document unique : ÉVALUER, RÉUSSIR !) le 17/07/2017

Le risque routier au « matin des preventeurs »

Depuis 5 ans, Santé Travail Sambre Avesnois (STSA) organise régulièrement les « Matins des préventeurs », ouverts aux 4 000 entreprises adhérentes. Ces « Matins des préventeurs » ont lieu à Louvroil d’une part, et à Fourmies d’autre part, pour être au plus près des 34 000 salariés concernés. A chaque session : deux heures d’échanges sur des thèmes d’actualité, entre les chefs d’entreprises, les salariés et les professionnels de la santé au travail.

(Publié dans le N°37 : Incendie, évitons-le !) le 09/01/2017

Votre document unique en quelques clics !

Depuis octobre 2015, près de 500 entreprises de toutes tailles notamment des artisans, commerçants, pharmaciens et responsables d’associations ont initié une démarche d’évaluation des risques professionnels grâce au logiciel EVRP online (EValuation des Risques Professionnels en ligne). Adhérents de l’ASMIS, ils ont ainsi créé leur compte et utilisé cet outil sécurisé, disponible sur le web. En quelques clics, ils définissent leurs unités de travail, identifient et évaluent leurs risques professionnels, en ayant accès à une base documentaire pour se repérer.

(Publié dans le N°36 : La santé au travail a 15 ans !) le 07/10/2016

Bâtiment et Travaux Publics

Aux côtés des médecins du travail, les services de santé au travail constituent des équipes composées d’infirmiers santé travail, de secrétaires médicales, d’assistantes santé travail, de techniciens et ingénieurs HSE (Hygiène, Sécurité Environnement), d’ergonomes, de métrologues, de psychologues du travail, d’assistantes sociales du travail… L’unité Santé Travail du centre médical de Symphorine à Arras a ainsi développé « Action Prévention BTP ».

(Publié dans le N°35 : Artisans, commerçants, travailleurs indépendants…Votre santé compte pour vos salariés!) le 21/07/2016

Page 1 sur 41234>>